Les CFF annoncent des travaux entre Lausanne-Triage et gare de Denges-Echandens du 9 au 14 août 2020.

 

  • du 9 au 10 août 2020 de 19h00 à 03h00
  • du 12 au 13 août 2020 de 22h00 à 06h00
  • du 13 au 14 août 2020 de 22h00 à 03h00

 

Pour plus d'informations www.cff.ch/travaux.

 

 

Avec l’arrivée des beaux jours, les activités extérieures vont se multiplier. Certaines vont se prolonger dans la soirée, voire la nuit, et créer une recrudescence de décibels.

Les nuisances dues au bruit créent une pollution sonore dont nous sommes tous victimes, mais également auteurs, et cela souvent de manière involontaire.

Lors de leurs interventions, les agents de Police constatent bien souvent que les auteurs de nuisances sonores ne sont pas conscients des dérangements engendrés pour le voisinage.

Pour rappel, chacun est tenu de prendre les précautions requises par les circonstances pour éviter de troubler le repos d’autrui.

Être sensible à la problématique des nuisances sonores, c’est faire preuve de respect pour le droit à la tranquillité de ses voisins. C’est parfois aussi de faire preuve de tolérance face à des activités temporaires et particulières telles que des fêtes ou des manifestations sportives ou des lieux de rencontre en période estivale.

C’est ainsi que peut se développer un bon esprit de voisinage.

Huit propositions pour bien cohabiter

  • Diminuer le bruit dès 22h00
  • Aviser les voisins lors d’une fête privée
  • Éviter les jeux bruyants en soirée
  • Moins de basses et de volume sur la chaîne stéréo
  • Le soir, parler à voix basse dans et à proximité d’habitations
  • Éviter de claquer les portières de voiture
  • Ne pas laisser tourner le moteur inutilement à l’arrêt
  • Ne pas déplacer des meubles en les poussant

Le respect des uns + La tolérance des autres = L’esprit de bon voisinage

Téléchargez le flyer

Dès le 25 mai 2020, les guichets de l’administration communale seront à nouveau accessibles au public sans rendez-vous selon l'horaire habituel

lundi de 10h00 à 19h00

mardi de 8h00 à 11h00 et 14h0 à 16h00

jeudi de 8h00 à 11h00 et 14h0 à 16h00

vendredi de 8h00 à 11h00 et 14h0 à 16h00

Afin de respecter les directives de l'Office fédéral de la santé publique, une limitation d'accès a été mise en place. La Municipalité prie la population de resepcter les indications de cheminement et de marquage au sol et d'attendre dehors si plus de 2 personnes se trouvent déjà dans le hall de la réception. 

Les contacts par courriel sont privilégiés, n'hésitez pas à consulter la page "Numéros utiles" pour trouver le service correspondant.

Afin de proposer une information aussi actuelle que possible, la Municipalité communique sur www.lonay.ch.

 

Merci de suivre impérativement les nouvelles règles.

La route de Bremblens est à nouveau ouverte, mais les travaux se poursuivront à l'intérieur de la forêt.

Les coupes de bois réalisées à plusieurs endroits dans le Bois du Faclay ont pour objectifs de :

- Maintenir une forêt stable afin de garantir un effet de protection suffisant contre les crues et laves torrentielles mettant en danger les habitations et infrastructures en aval du Bief.
- Sécuriser la route cantonale et communale Lonay-Bremblens ainsi que le chemin forestier du Faclay contre les chutes d'arbres ou de branches.
- Sécuriser le sentier pédestre parcourant le massif contre les chutes d'arbres ou de branches afin de pouvoir le maintenir ouvert au public avec un minimum de risques.
- Sécuriser les habitations au Chemin des Chevreuils.
- Contenir une épidémie de bostryches typographes avec la coupe des épicéas en face de la place pique-nique.
- Favoriser le développement du rajeunissement naturel en place ainsi que les plantations qui ont été effectuées après l'ouragan Lothard en 2000 afin d'obtenir une forêt la plus stable possible.

Ces dernières années, les arbres ont souffert des longues périodes de sècheresses à répétitions. Les séquelles sont de plus en plus visibles dans le paysage sur l'ensemble du canton et même au niveau national. En conséquence, il en résulte des peuplements entiers qui commencent à sécher créant ainsi des risques de chutes de branches, de cîmes ou même d'arbres mettant en danger les infrastructures et les usagers. Des informations à ce sujet ont largement été diffusées et relayées dans les médias, ces derniers moins, afin de sensibiliser la population sur cette problématique environnementale.

Le garde forestier et son équipe ont déjà fait une première intervention en début d'année 2015, dans le même secteur. Il a alors été décidé de ne pas faire tous les travaux en une seule fois, mais de les fractionner en deux interventions espacées de quatre à cinq ans afin de diminuer l'impact visuel.

Le martelage a été réalisé avec l'Inspecteur des forêts de l'arrondissement, le garde forestier de triage, le municipal des forêts et le personnel communal. Chaque cas a été discuté et martelé pour les diverses raisons mentionnées ci-dessus.